Will Smith « Lost & Found » @@@½


C’est le morceau d’introduction « Here He Comes » sur l’air du thème de Spiderman qui m’a inspiré pour l’introduction de mon commentaire. Car d’entrée, tout est dit: Will Smith est le roi de la fête, un rappeur sympa et festif, vétéran du Hip Hop qui fait fi des détracteurs et remarque comme quoi il a délaissé le hip hop pour le cinéma, il ne sait pas rapper, etc…. Ce n’est pas son César D’Honneur reçu en Février 2005 et ses millions de $ de cachet par film qui vont le stopper. Car à quoi ça sert de faire un disque si on gagne déjà bien sa vie? Retrouver sa place.

Note : effectivement, le dernier album de Will Smith était plus que correct ! J’ai rajouté quelques informations en plus dans la chronique.

Le « Party Starter » (co-écrit par Ludacris) en route, on mixe ensuite avec le tube « Switch » produit par Kwamé. Contrairement à ses précedents albums, Will teste ses flows remis à neufs sur des bangers novateurs à la fois modernes et old schools. Au diable les samples grillés! Le rythme est excellent et les sons frais (« I Wish I Made That/Swagga », « If You Can’t Dance (Slide) » avec Nicole Scherzinger avant qu’elle soit connue avec les Pussycat Dolls), le rock « Wave’em Off »). Evidemment que ça reste du rap dansant “pour faire la fête“ mais qui s’en plaindra? On remerciera aussi Polow Da Don et sa production très Timbaland-like pour sa participation avec « Pump Ya Brakes » feat Snoop Dogg.

Ce qui surprendra certains, ce sont les morceaux qui tapent dans le rap presque conscient. Il remet gentiment Eminem à sa place sur « Mr Nice Guy », s’essaie sur du ‘storytelling’ avec « Loretta » en faisant des efforts sur l’écriture. Mention bien aussi pour « Tell Me Why » renforcé par les choeurs de Mary J Blige. En tout cas, Will Smith assure et remet les pendules à l’heure. Une très bonne surprise de la part du nouvel artiste Interscope via Geffen, que beaucoup sous-estiment rien qu’en pensant à son nom.

Incontestablement, ‘Lost & Found’ reste le meilleur album solo de Will Smith, bien plus personnel et honnête, efficace et dansant que son ‘Big Willie Style’ et ses médiocres successeurs. Certes il n’atteindra pas les sommets déjà atteinds mais écouter ce disque en cette période du rap surfant sur le mainstream, le sexe et l’argent, ça fait beaucoup de bien.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s