Jim Jones « Harlem – Diary of a Summer » @@@½


On ne payait pas cher de la peau du CEO des Diplomats, Jim ‘Capo’ Jones. Et pourtant, son premier essai ‘On My Way To Church’ a finalement convaincu la critique. Même si Jim Jones est un des moins bon rappeur parmi les Dipset Diplomats, il a réussi à prouver qu’on pouvait passer du business à la musique. Un an après, sort ‘Harlem’ sous-titré ‘Diary Of A Summer’ toujours chez Koch Records. Avec ce 2nd album, Jimmy confirme.

Note : il était sympa ce skeud non?

 A vrai dire, ce disque s’écoutera tranquillement cette fin d’été 2005 ou pourquoi pas l’hiver prochain pour se réchauffer le moral. Le concept de ce disque est tout à faire sympathique et les sons sont plutôt bons, à en juger le single « Summer Wit Miami » feat Trey Songz, samplant « Between The Sheets » des Isley Brothers. Comme tout estivant qui se respecte, Jim aime bien le sud, pas étonnant d’en retrouver des sonorités Dirty South bounce sur « What You Drinkin’ On » avec la valeur montante de Houston Paul Wall et le Bad Boy entrepreneur P Diddy.

Un petit tour avec notre “purple thug” en voiture décapotable de nouveau dans le quartier de « Harlem » par un mois d’Aout assez frais avec la bande des Diplomats au grand complet (sauf Cam’Ron qui boude?), pourquoi pas sur un bon « Tupac Joint » invitant Hussein Fatal. Comme certaines personnes l’ont dit, Jim Jones a bel et bien amélioré son flow et ses rimes. Comme on dit outre-Atlantique, “he stepped his game up”.

Avec Amadou et Mariam, ‘Diary Of A Summer’ est l’album de l’été 2005. Fo sho’!

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s