Fugees (Refugee Camp) « The Score » @@@@½©


Payez votre coup de vieux : The Score des Fugees a eu vingt ans le 13 Février. 20 ans, deux fois dix ans. On parle d’ un autre siècle, d’un autre millénaire, d’un grand disque, d’un grand groupe, de ceux qui ont marqué les années 90, qui ont fait péter les scores de ventes – à juste titre. Écoulé à plus à plus de dix millions d’exemplaires dans le monde (dont plus d’un million bien rangés dans nos étagères en France), ce n’est pourtant pas le type d’album qui traverse l’esprit des hip-hop heads dès qu’est prononcé le mot « classique rap ». Or s’il y a bien un beau souvenir de rap de notre enfance, cet album en fait incontestablement partie.

Pour bon nombre d’entre nous, notre première rencontre avec Wyclef Jean, Lauryn Hill et Pras Michael s’est déroulée avec « Fu-Gee-La« , sûrement le single le plus représentatif des Fugees puisqu’il incarne l’essence de leur musique, c’est-à-dire un savant mélange de hip-hop, soul (avec cette reinterprétation de « Oh Lalala » de Teena Marie) et reggae. Pour l’anecdote, c’était un inconnu répondant au nom de Salaam Remi qui avait produit cet intrumental, plus tellement un inconnu aujourd’hui puisqu’il est un collaborateur régulier de Nas et a travaillé avec Amy Winehouse. « Fu-Gee-La » a été édité en single en décembre 1995 et cette chanson a mis énormément de temps avant de tourner massivement sur les ondes européennes et MTV, peu avant l’été 1996. Il n’était pas question pour le trinôme de connaître un autre rendez-vous manqué après un premier essai (Blunted on Reality) auquel le public se sera extrêmement peu intéressé même après leur reconnaissance mondiale. L’été 1996 a connu sa flopée de tubes, et au milieu des « California Love » et « Macarena« , il y avait l’envoûtant « Killing Me Softly« . Cette superbe reprise de ce standard soul de Roberta Flack fait partie de ces rares reprises meilleures que la chanson originale. Le beat hip-hop, l’interprétation pénétrante de Lauryn partant quasiment en solo, il suffisait de pas grand chose pour que la magie opère. Ce n’est pas la seule reprise transformée en hit sur The Score puisque les Fugeesont pris le risque de reprendre « No Woman No Cry » dans une version guitare acoustique, et ça a très bien marché. Puis « Ready or Not » avec ce refrain inspiré des Delfonics, comment l’oublier ?

Hip-hop (Pras), soul (Lauryn) et reggae (Wyclef), voilà la Sainte-Trinité du Refugee Camp, les trois éléments principaux de The Score. Parlons-en un peu plus, de leur contenu, ce serait mal connaître l’oeuvre du groupe si on ne se limitait qu’aux singles. D’abord, cet opus est presqu’entièrement produit par tous les membres ainsi que Jerry ‘Wonder’ Duplessis, le cousin de Wyclef, lui aussi immigré haïtien. La formule est d’époque, une conjugaison beat/sample et du pur emceeing, avec déjà une nette distinction de Lauryn Hill qui cumulait également les parties chantées. Elle reste encore à ce jour la meilleure rappeuse/chanteuse que la Terre ait engendrée (devant Missy Elliott). Sur « How Many Mics » et « The Mask« , elle pliait bon nombre de collègues masculins, parfois même ses propres confrères. Le style de prods traditionnellement hip-hop pouvait vaguement ressembler à du Wu-Tang tout-public, avec un côté sombre retranscrivant la dureté de la vie dans les quartiers défavorisés (Brooklyn dans leur cas). Les aspirations de Pras entre chaque vers pouvaient d’ailleurs faire penser au flow de Method Man. Mais la musicalité apportée par les chants de Lauryn et surtout de Wyclef, qui plus est multi-instrumentiste (guitare particulièrement), donnait une touche de fraîcheur bienvenue et paradoxalement roots. The  Score a été aussi le théâtre de révélations, comme l’artiste John Forte ou du super-crew The Outsidaz, avec les apparitions de Rah Digga, PaceWon et Young Zee. Autant de raisons qui font que The Score pouvait à nos yeux symboliser l’album rap idéal des années 90, une oeuvre accessible à tous, résultant de cette configuration mixte unique à l’image des genres musicaux qu’ils entremêlent naturellement. À noter également le généreux garnissage en bonus tracks, incluant de multiples remix de « Fugee-La » et le solo acoustique « Mista Mista » de Wyclef.

Malheureusement le groupe n’aura pas survécu à leur immense succès. Les trois membres ont connu des fortunes diverses en solo et bien que le trio se reforma au milieu des années 2000 pour une tournée mondiale, ça coinçait dès qu’il était question d’enregistrer de nouveaux morceaux en studio. En réalité, tout n’a pas fini aussi joliment que ce qui était décrit à la fin du clip de « Killing Me Softly« . Aujourd’hui Wyclef Jean, qui a connu une belle carrière solo comme producteur-rappeur, est devenu ambassadeur d’Haïti. C’est le seul à s’en être bien sorti… Lauryn Hill a eu beaucoup d’enfants avec Rohan Marley (un des fils de) mais, hélas pour elle, des concerts chaotiques et ses déboires avec la justice (qui l’ont menée à la case prison) ont terni son image. Après deux albums seulement, un grand classique (The Miseducation Of…) et un acoustique commandé par MTV, on se questionne : pourquoi n’a-t-elle pas ou peu créé de nouvelles chansons depuis 2002 ? Pras, pas mieux. Un succès solo en 1998-1999 (Ghetto Superstar), une réapparition sous les projecteurs en 2005 avec la tournée des Fugees, puis une re-disparition de la circulation pour se tourner vers la caméra.

Peut-être que ce goût amer d’inachevé, de ces destins qui se sont déchirés, le tout mêlé à l’espoir qu’un jour Lauryn, Wyclef et Pras puissent revenir ensemble pour le meilleur accentue cet effet de nostalgie et la place particulière qu’a The Score dans nos coeurs. Allez, on continue d’y croire ?

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s